En pleine poursuite d’un psyker renégat, vous êtes accueillis au détour d’une ruelle sous-terraine du protocole B par un groupe de mercenaire en train de capturer le dit psyker. Vous voyant apparaître ainsi, ils ouvrent directement le feu sur vous.

Durant la fusillade, un des mercenaires pose une couronne grise sur la tête du psyker. Ils cherchent ensuite à se replier vers un camion de location.

Les mercenaires portent sur eux un écusson précisant la société pour laquelle ils travaillent et il y a un numéro de série (AAT100B701) sur la navette.

Une fois terminé, ils arrivent à capturer le psyker. La couronne sur la tête l’empêche d’utiliser ses pouvoirs. Les personnages peuvent rentrer dans leur base d’opération. Il s’agit d’un appartement de proche banlieue du protocole G. Chacun dispose d’une chambre, le salon dispose d’un système de transmission cryptée et d’un cogitateur connecté au réseau intra-ruche.

Le cogitateur permet de communiquer votre rapport régulier au saint Ordo Hereticus.

Ils peuvent interroger le psyker et potentiellement le déposer ensuite au siège local de l’inquisition. Une grande tour gothique complètement noir situé dans le protocole A (assez haut en altitude).

La navette a été loué par une société de mercenaire basé dans le protocole E.

Le responsable de cette société s’appel Kitmus Nimsen. Il y a moyen de s’y rendre en empruntant le levmag A2.

Ils essaient de passer les points de contrôles (à l’entrée du bâtiment, genre veuillez patienté etc…) et aperçoivent une personne capuchonné qui s’éloigne d’une manière pressé du bâtiment. Ils le prennent en chasse. Il monte sur un véhicule terrestre à 2 roues. Pour le poursuivre, ils empruntent n’importe quel véhicule à leur portée.

Le client qui à commandé la capture est le capitaine (Tirmen Nar) du vaisseau marchant : Sistikind. C’est un vaisseau de transport de marchandise. Il navigue la plupart du temps entre les sous secteur. Selon les informations obtenu auprès de la capitainerie de l’astroport, ce vaisseau devrait appareiller le lendemain pour Gudrun, capitale marchande du sous-secteur Helican.

Ils obtiennent une réponse de leur ordre. Il faut qu’ils s’infiltrent sur le vaisseau afin d’obtenir plus d’information sur ce qu’ils comptaient faire du psyker. S’infiltrer sur un vaisseau de marchandise, entre les conteneurs, ne devrait pas poser de problème. De plus l’astroport est un lieu remplis d’activité mais il faut pouvoir passer les postes de contrôles.

Il faut identifier les navettes en partance pour le vaisseau à infiltrer. Ils peuvent utiliser un cogitateur mis à disposition des dockers. Les navettes sont chargées et déchargées par des serviteurs mécanisés.

Les soutes du vaisseau de marchandise sont très grandes, formant des protubérances sous la structure afin d’améliorer la rentabilité des voyages. Les soutes sont haut de plafond et les conteneurs s’empilent sur plusieurs dizaine de mètres.

Les psykers sont stockés dans des conteneurs mis à l’écart. Des gardes et des serviteurs sont présent pour les surveiller et les gérer. En effet, même s’ils sont sous sédatif, ils ne restent pas moins une marchandise rare et dangereuse.

Mise à part les gardes, les officiers et le personnel du vaisseau, il n’y avait pas grand monde à bord. Il s’agit réellement d’optimiser les coûts de transport.

L’enginarium se réveille progressivement. Les vibrations se font ressentir dans la coque du vaisseau. Il s’éloigne de la planète afin de rendre possible une translation dans le warp.

Dans une tempête d’éclair violet et rose, le vaisseau ouvre un passage vers cette dimension maudite afin de s’y engouffrer. A l’habitude, il faut 2 semaines environ pour rejoindre Gudrun. C’est la planète capitale du sous secteur. De nombreux échange marchand ont lieu là-bas.

Les cogitateurs de bord indiquent que le vaisseau ne se dirige pas dans le coeur du sous-secteur mais qu’il s’en éloigne plutôt. La destination n’est pas connu. Il y a quand même des possibilités pour que les mecs se fassent chopper. Des gardes avec fusils laser patrouillent régulièrement.